Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Quand transition énergétique et approche sociologique font bon ménage : ANuER

ANuER, Approche sociologique de la maquette Numérique et transition Energétique optimisée pour les bâtiments neufs ou Renovés, est un projet de recherche multi-acteurs initié par l’ICAM et la Chaire Explorateurs de la Transition en réponse à un Appel à Projets de Recherche de l’ADEME.

Les objectifs de performance énergétique des constructions et de mise en œuvre de chantiers plus soucieux de l’environnement bousculent fortement le secteur du bâtiment. Les mutations en cours touchent autant les matériaux, l’organisation et le fonctionnement des chantiers, que les outils utilisés par les professionnels. Dans cette révolution, le BIM (Building Information Modeling qui se traduit par Modélisation des Informations (ou données) du Bâtiment) occupe une place particulière au regard de l’importance des attentes suscitées : performance énergétique facilitée, qualité de construction et réduction des coûts. La recherche ANuER avait pour enjeu d’éclairer les conditions d’accueil et d’usage de cet outil BIM basé sur une modélisation numérique de la construction et l’accès à des représentations 3D détaillées, le tout jusqu’au plus petit détail.

La recherche est aujourd’hui terminée et ses auteurs sont en cours de rédaction de la synthèse. Parmi les grands enseignements, on en retiendra en particulier trois :

1/ Le BIM n’est qu’un outil au service des logiques préalables et propres à chacun des acteurs. Il modifie plus les modes de faire que les rapports de pouvoir entre acteurs.

2/ Il ne faut pas avoir une vision extensive du BIM : les approfondissements sont réservés aux problématiques sensibles à chaque ouvrage (construction et vocation).

3/ Les échanges suscités par le BIM reposent beaucoup sur les représentations numériques 3D, entre professionnels et surtout, ce qui est plus nouveau, en direction des usagers.